Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'est-ce que l'instant présent et comment faire pour y être et y rester ? Ce texte raconte ce qu'une pratiquante du yoga-originel expérimente dans l'instant présent. Une des quatre technique de méditation est mise en avant ici, pourquoi ? Lisez le texte !

 

Je vois beaucoup de gens parler de linstant présent. C’est vrai que tout est dans l’instant qu’il y a là quelque chose à creuser.

Après il faut encore savoir comment faire pour être et rester dans cet instant présent et savoir ce que c’est cet instant présent parce que c’est une autre histoire quand il s’agit de le mettre en pratique. Ça veut dire quoi ? Qu’on ne pense pas au futur ? Qu’on ne pense pas à organiser ses prochaines vacances ni à faire une liste de courses ? C’est un peu vague cette histoire d’instant présent quand on ne sait pas.

Les pratiquants du yoga originel savent quand ils font la technique du Saint-nom qu’ils sont dans l’instant présent et qu’il est possible en même temps de faire ce qu’on a à faire et cela peut concerner l’avenir. Ce qui importe est de ne pas psychoter, ne pas se prendre la tête, ne pas commencer à s’inquiéter, penser vainement, échafauder des théories, avoir peur. Avant d’être pratiquante du yoga-originel c’était bien mon style. Pour le passé, c’est pareil, les regrets, les rancunes etc. nous mettent hors de cet instant qui est là et maintenant. L’instant suivant sera aussi là et maintenant et ainsi de suite.

Ceci dit, l’instant présent n’est pas ma préoccupation principale. Ça ne fait pas partie de mon truc parce que je vais d’abord à l’origine de l’instant présent. Je pratique la technique du Saint-Nom et je suis dans ce que nous appelons le Service, de ce fait je suis dans l’instant sans le vouloir. Je fais ce que j’ai à faire quand il le faut (c’est souvent tout de suite d’ailleurs), du mieux possible et sans attendre de résultat… car ils ne sont pas entre mes mains.

Quand on est attaché au Saint-Nom, par la pratique de la méditation du même nom, on se détache automatiquement du reste, du passé et de ses traumatismes, de ses peurs de l’avenir, de la mort. Dans l’instant, on trouve la Paix car on arrête de penser à tort et à travers. Si je dois parler de mon expérience et bien ce sera surtout de cette Paix intérieure, cette sérénité, cette douceur, ce regard bienveillant. Je me rends bien compte que c’est mon Créateur qui est là et qui soutient toute la création.

Tous ces concepts sur l’instant présent ne m’intéressent pas, j’y suis par la pratique.
Ce qui m’intéresse le plus quand je me lève le matin est de pratiquer cette technique du Saint-Nom qui va m’accompagner tout au long de la journée. Je serai alors dans l’instant présent automatiquement.

Parfois, il est nécessaire de s’arrêter un peu dans la journée pour revenir au centre dans la Paix intérieure et l’instant présent, je fais alors une « pause Saint-Nom » pendant laquelle je pratique exclusivement cette technique juste quelques instants en fonction du temps que j’ai mais cela suffit pour rassembler avant de repartir dans le monde.

Cette pratique qui me permet d’être rassemblée et d'éviter de partir en vrille et de lâcher le contrôle de mon mental. Il me faut ce «corset» de l’observance de l’Agya pour être le plus possible dans la Paix, dans l’instant. C’est le moyen de le faire sinon je pars dans la confusion, dans la dualité et là chacun a son propre chemin, il y a toutes les variantes possibles et imaginables !

Quand on est dans le Saint-Nom, il n’y en a qu’un seul et c’est celui-là. Une fois qu’on sait le faire, on voit bien que c’est simple, que c’est «un, unique, univoque», il n’y a pas d’interprétation possible, de oui mais, d’éventuellement, de si. Quand on connaît, qu’on a la Connaissance qui nous a été révélée et qu’on pratique les techniques de méditation, qu’on observe l’Agya quotidiennement, alors on expérimente le Saint-Nom et quand on sait de quoi on parle, on comprend qu’il y a là une unité, l’union, l’Un et quand on est en dehors, on est dans la dualité qui est multiple, on s’éparpille et on devient confus parce qu’on ne sait plus, on prend un bout à gauche, un bout à droite, on ne comprend plus, on n’a pas les tenants et les aboutissants, la globalité, on n’a plus la clé qu’il faut et on se perd.

On ne se perd peut-être pas beaucoup mais quand on n’est déjà un peu perdu on n’est plus dans l’unité. Ce n’est pas plus compliqué que ça. Être ou ne pas être conscient du Saint-Nom, c’est être ou non dans l’unité.

C’est être ou ne pas être conscient de la Paix intérieure, de la Béatitude, de l’instant présent où tout se joue. Pour un pratiquant du yoga-originel, les mots comme l’instant présent, la Paix intérieur, la Béatitude, l’unité et la dualité, la confusion sont aussi évidents que si on parlait de la pluie et du beau temps.

Par l’expérience de la méditation profonde, on a pu mettre des mots clairs, ranger notre mental et ce qui était flou, vague, confus, pas très clair est devenu évident, limpide, simple. Quand on met des mots justes sur ce qu’on vit, qu’on sait, qu’on comprend, qu’on à pris avec soi dans la méditation profonde sans pensée et qui remonte à la surface, on voit bien que les mots ne font qu’habiller une expérience, une compréhension profonde et que sans cette compréhension profonde, les mots sont vides.

Je n’ai plus besoin de lire ce que d’autres personnes racontent, croient savoir, imaginent, je n’ai pas besoin d’aller dans un séminaire de je ne sais quoi, de partager les pensées d’autres personnes mortes ou vivantes car c’est l’expérience personnelle et intime avec le Saint-Nom et qui me satisfait sans aucune hésitation, sans aucun doute et qui efface les questions. Il est la Vérité et sa fréquentation assidue libère des concepts.

Plus on approfondit sa conscience, plus on est imprégné de cette Vérité, imbibé d’elle comme un morceau de sucre dans une le café, plus les choses sont claires en ce qui la concerne. On a petit à petit enlevé, élagué, arraché les mauvaises herbes qui poussaient tout autour et on s’aperçoit que c’est un chemin simple, beau, évident, clair mais il faut d’abord aller chercher au fond de soi, fréquenter cette Vérité pour qu’elle éclate à la surface de notre conscience et on en est tout ébloui.

(décembre 2016)

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand

La vérité sur le Saint-Nom

Être dans l'harmonie

Soif de paix

Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #spirituality, #paix, #Saint-Nom, #instantprésent

Partager cet article

Repost 0