Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La spiritualité est quelque chose de simple et de pratique. Le yoga-originel amène à cette simplicité où on peut retrouver son âme d'enfant et le bonheur de vivre. Heureux sont les simples d'esprit car ils verront le Royaume. C'est ici et maintenant que c'est possible.

 
 

Ce soir, j'ai le Saint-Nom au bord des lèvres pour donner satsang, c'est fou cette sensation de sa présence intime qui soutient tout ma vie. C'est Lui qui me donne vie.

 
Il n'est pas plus présent maintenant qu'il ne l'était avant que je reçoive la Révélation, ou quand j'étais petite ni même qu'il le sera dans vingt ans. Il est toujours présent à 100 % et 24/24 mais c'est notre conscience de Lui qui change, instant après instant, jour après jour, année après année quand on observe l'Agya.

Et plus on se libère de ses attachements en lâchant-prise, plus on prend conscience de sa présence dans nos vies. On n'a plus à chercher quand on est initié, il s'agit d'en avoir conscience, de s'en rendre compte. C'est juste ça et malgré tout après mon initiation, j'ai continué à chercher....en moi mais à chercher alors qu'il suffit de se rendre compte.

 
Je commence vraiment à me poser et à arrêter de gesticuler intérieurement dans tous les sens. Ma découverte en ce moment, c'est qu'il faut le laisser faire, je lâche-prise du contrôle, du faire, du vouloir...c'est un nouvel approfondissement, tout simplement.
 
Tu disais José que le plus difficile, c'est d'être simple, que la bonne posture intérieure est simple et que c'est ce qui est difficile parce que nous sommes compliqués. C'est bien vrai ! Je me rends compte que plus je pratique plus je lâche parce que c'est tellement simple.
 
Cette simplicité me semblait tellement évidente, il y a quelques temps en arrière, j'avais compris que c'était très simple et depuis ce moment-là, je ne cesse de m'étonner de toujours plus de simplicité. Je ne me croyais pas si compliquée...
 
Ce n'est pas grave on est comme on est, on vient à la Voie de la liberté comme on est, l'important est de pratiquer, d'observer l'Agya avec constance : service, satsang, méditation et moins on se prend la tête, plus c'est facile !
 
José nous garde au milieu du chemin si on veut bien suivre son enseignement.
 
Finalement avec la durée et la constance, je me rends compte qu'il n' y a rien d'autre à faire que d'être dans l'Agya. Et puis, on a notre vie à vivre, notre dharma1) à assumer et le faire en conscience du Saint-Nom, c'est merveilleux ! Etre dans le Service, la dédication, c'est un bonheur intime et c'est là qu'on peut ressentir sa présence, son regard bienveillant posé sur nous, qu'on peut se donner à Lui dans nos actes et ça c'est une expérience fabuleuse.
 
Il m'a fallut du temps avant de comprendre, puis accepter et mettre en pratique le Service avec ce côté dédication.
 
Pour moi, la méditation était le plus important et je voulais passer tout mon temps en méditation. Mais José tu me rappelais sans cesse avec raison, que c'est le Service dans lequel nous passons le plus de temps. C'est dans le Service*qu'on réalise. Cela n'a pas été facile pour moi de lâcher-prise à ce sujet mais je me rends compte aujourd'hui que c'est vrai.

Bien des fois quand je médite le matin, je me réjouis d'arrêter la méditation pour pouvoir être dans le Service, pouvoir Lui dédier mes actes, agir dans la conscience du Saint-Nom. Je n'aurais pas cru trouver autant de joie et de bonheur dans le Service, il y a quelques temps encore. Il n'y a pas que la méditation et Le servir est un accomplissement qui me comble parfaitement.
 
Il y a une remise en équilibre entre les trois pieds de l'Agya qui s'est faite et il en ressort une harmonie encore plus parfaite dans ma vie.

(février 2017)

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand

Simplicité, humilité, constance

Simplicité et unité

La solution est si simple

Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #bonheur, #simplicité

Partager cet article

Repost 0