Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce texte est le témoignage du disciple du yoga-originel qui constate le bonheur de pratiquer tous les jours. Elle a mis le Saint-Nom en premier dans sa vie et s'en réjouit à chaque instant. Comment elle fait ? Lisez ce texte...



J'ai juste envie de témoigner aujourd'hui de cet état si merveilleux dans lequel on peut être quand on est conscient du Saint-Nom, de la Paix intérieure, quand on se laisse aller dans cet amour comme dans un bain chaud, comme dans un cocon, sous une couette quand il fait froid dehors et qu'on est un peu paresseux au lit, on se sent bien, on a tout ce qu'il nous faut.

C'est pareil dans le Saint-Nom, on se sent heureux sans condition, à la bonne place, plein, satisfait sans autre désir. On a envie de rien d'autres que d'être là et de se laisser aimer, de se laisser faire, de tout lâcher, de s'abandonner.

Moins on s'attache à ses pensées, moins on s'attache à se que devrait être la méditation, elle devrait être comme ceci ou comme cela, je devrais faire ceci ou cela. Je devrais voir la Lumière de telle manière ou entendre la Musique de telle façon. Tout cela nous empêche finalement d'être simplement, de percevoir ce qui est là, en nous déjà pleinement et qui ne demande qu'à être vu, entendu et ressenti.
Il y a une Paix, un Amour, une Douceur, une Joie si intense, on ne peut pas le décrire, il faut le vivre. On peut heureusement à travers le satsang faire vibrer cette corde peut-être chez l'auditeur et lui montrer cette magie qu'il y a à être centrer, conscient de la part de Dieu en soi.

Que ce soit dans la journée simplement dans le Service, on est par moment simplement heureux sans raison de faire ce qu'on fait, heureux d'être là, heureux d'être en vie et on est reconnaissant de ce souffle qui vient et qui repart sans cesse en étant toujours à l'intérieur. On a envie d'embrasser le monde entier, on est amoureux de tout et de rien. C'est le bonheur d'être conscient jour après jour de cette vie qui nous anime. D'être reconnaissant humblement devant Lui, d'être vide, nu, de ne pas se préoccuper de soi mais de Lui.

Mettre Dieu en premier dans sa vie, c'est non seulement suivre l'Agya mais c'est aussi de s'effacer, d'arrêter de croire qu'on est toujours ce qu'il y a de plus important dans toutes les circonstances de la vie. C'est Lui qui est le plus important, c'est Lui qui est le centre autour duquel on doit tourner et pas notre propre nombril.

C'est en Lui qu'il faut se réfugier, s'abriter pour être au bon endroit et vivre son existence d'être humain complet. Être heureux n'est pas le but de la pratique mais on l'est quand on s'abandonne à cet Amour. Il n'y a pas de but à avoir en se disant que je médite pour être bien, pour être heureux, pour ma santé physique ou mentale, je médite pour…et on tourne encore autour de soi ! Je médite parce que c'est l'Agya et que c'est le moyen d'être unie, de ne plus être toujours dans la dualité, éparpillée dans les pensées, les émotions, les sentiments mais au contraire rester maitre de son mental.

C'est vrai que les trois pieds de l'Agya : service, satsang, méditation sont un tout indissociable même si ça n'a l'air de rien comme ça. C'est l'ensemble qui permet la magie de la Grâce dans nos vies. C'est étonnant mais depuis que je pratique, je peux le constater dans ma vie tout le temps. Ça marche et là on se sent vraiment comblé, heureux, au bon endroit et entre les mains de Dieu.
 
(avril 2014)
 
Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand
 
 
 
Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #bonheur

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :