Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pourquoi remettre au lendemain ce qu'on peut faire le jour même ? À l'ashram nandi-àlaya, nous avons l'habitude de ne pas procrastiner. Voici un texte qui explique pourquoi l'auteur aime faire les choses tout de suite, ce que cela lui apporte.

« La Liberté est l'indifférence aux variations du mental »

« Par cela le pratiquant
S'établit dans la paix de sa nature essentielle »

« Sans cela le pratiquant s'identifie au mental »
 

 

 

Nous avons à l’ashram un mode de vie où nous tenons toujours à faire ce que nous devons faire tout de suite. Cela fait partie de ce que nous appelons le Service qui est un des trois pieds du yoga-originel.

Le Service (le lien vous renvoie à un texte explicatif à ce sujet) est non seulement de vivre sa journée habituel en ayant sa Conscience au bon endroit par la technique de méditation « à feu doux » du Saint-Nom mais en ayant aussi le bon état d’esprit : faire ce qu’il faut quand il le faut, du mieux possible et sans s’attacher aux résultats.

Quand je suis arrivée à l’ashram, cela m’a un peu déstabilisée de voir que les choses devaient se faire tout de suite… on ne procrastine pas.… même pas de quelques minutes parfois !!

J’ai mis un certain temps à m’habituer, pourtant je n’étais pas du genre à remettre au lendemain ce qu’on peut faire le jour même, mais malgré tout, cette manière de vivre était inhabituelle.

Au fil des années, je me suis aperçue que c’était là un bon moyen de ne pas encombrer son mental avec des choses inutiles et quand on a le mental moins plein, on est plus à même de rester dans la paix intérieure, d’être dans le Service.

Je me rends compte que c’est d’une efficacité incroyable, je n’ai pas besoin de réfléchir, de garder en mémoire dans un coin de ma tête que je dois encore faire telle ou telle chose, ne pas oublier….

Il faut faire ce qu’on a à faire quand il le faut et comme il le faut… si on oublie parce qu’on ne l’a pas fait tout de suite… on n’est plus dans l’harmonie, dans la Grâce qu’on aime tant.

En plus, c’est tellement agréable de faire les choses à temps, quand c’est fait, ce n’est plus à faire et la «corvée» ne dure pas, ne s’enkyste pas à l’intérieur de nous sans qu’on s’en rende même compte.

Et puis, souvent quand on remet à plus tard ce qu’on doit faire, c’est parce qu’on écoute ses envies, ses états d’âme, ses pensées…. Je le sais bien !! Combien de fois je me suis dit que j’allais faire plus tard parce que je n’ai pas envie maintenant… et puis au final je me sens débordée, je me noie dans un verre d’eau et je suis malheureuse. J’avais comme habitude de bien organiser ma journée… c’était même un peu un toc chez moi… non pas que ce soit mal d’être bien organisée mais il y a des limites ! En fait s’était une bonne excuse pour ne pas faire les choses tout de suite… depuis que j’ai lâché prise sur cette organisation à laquelle je tenais tant, et bien je me sens plus libre, je fais tout de suite et c’est beaucoup mieux, je suis le maître de mon mental, ce n’est pas lui qui me dirige en me disant de faire plus tard, après, après c’est jamais.

Et puis, c’est pareil par exemple pour le rangement… certains qui me connaissent diront que je suis un peu maniaque au niveau du rangement. Mais quand on remet les objets à leur place, on n’a pas besoin de les chercher, d’avoir l’esprit occupé à cette recherche, on peut rester bien focaliser sur la pratique de la technique du Saint-Nom.

Ce sont des petites choses mais qui ont un impact sur la profondeur de la relation avec le Saint-Nom en soi. J’en fais l’expérience tous les jours !

(juin 2017)

 

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand

Ratisser, laver, repasser son esprit

Rester au milieu

Le Royaume en premier

 

 

Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #bonheur, #spiritualité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :