Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pratiquante du yoga-originel écrit ici qu'elle se sent comme une débutante, ignorante dans la méditation et que ce qu'elle avait compris est parti en lambeaux. Elle constate qu'on n'est jamais assez simple.

 

Celui qui croit comprendre, se trompe.

Je m’explique :

Depuis quelques temps, j’ai l’impression de me retrouver complètement ignorante et débutante dans la méditation. C’est comme si je n’avais pas pratiquer depuis six ans pas tout-à-fait comme il faut. C’est maintenant que je m’en rends compte et pourtant je croyais avoir compris….

Cette compréhension qui vient du plus profond de soi par la méditation et qui remonte à la surface est bonne, juste sur le moment mais il ne faut pas s’y accrocher…. on doit rester connecter à la source.

Ça me fait un peu bizarre quand même de me rendre compte que ce que j’avais compris est obsolète.

Il y a des pans de compréhension qui s’effondrent et autre chose vient, plus précis encore. C’est impressionnant.

Je me retrouve au B-A-BA de la méditation mais ce n’est pas si important. Si je suis là aujourd’hui, c’est que le temps passé à la pratique était nécessaire. L’important est de toujours être dans l’Agya.

On n’a jamais fini et il n’y a pas de but. On est dans l’instant à en profiter et à faire de son mieux. On peut toujours faire plus simple et plus précis dans la pratique.

Je le répète encore une fois que ce que tu dis José est d’une précision et d’une finesse incroyable. Sans doute parce que c’est tellement simple et que nous sommes si compliqués. On ne peut pas voir cette simplicité de manière aussi claire et évidente quand on est compliqué.

On est bien plus compliqué qu’on ne le croit en fait. Quand on est arrivé dans l’Observance de l’Agya le reste n’est pas très important.

Et même si j’ai cette impression de repartir à zéro, depuis le début, qu’importe et si c’est maintenant que ça se passe, c’est bien parce que j’ai eu ce temps pour arriver là. Ce qui compte est que je suis dans le flot de la pratique et la Grâce m’accompagne. Je suis de plus en plus reconnaissante d’être dans cette pratique et d’être avec Lui.

C’est une sensation un peu bizarre de se sentir plus simple, de redevenir un enfant. Ce n’est pas si évident de se simplifier mais c’est merveilleux.

A chaque fois, qu’il y a une «étape», je suis surprise, étonnée, reconnaissante aussi et c’est fou tout ce qui se passe en nous quand on est amoureux de Dieu et qu’on pratique «les mains dans les poches».

Au lendemain de ce satsang, en le restranscrivant, je me rends compte que cette sensation de ne plus rien savoir, de repartir à zéro, de débuter est en fait, une simplification bienvenue et la méditation d'hier soir a été particulièrement intense.

(juin 2017)

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand

Il nous manque d'être simple

Heureux les simples d'esprit

Le trésor des profondeurs

Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #bonheur, #compréhension

Partager cet article

Repost 0