Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La pratique du yoga-originel a donné à cette disciple la preuve tangible et intime de l'existence de Dieu, de son Amour et de sa Douceur. La compréhension aussi du chemin de la Conscience depuis son origine jusqu'à son retour. 

 

Parfois quand je pratique la technique de méditation du Saint-Nom, je ressens sa puissance, sa force, sa présence de manière si intense, dense, c’est incroyable, époustouflant. Avant de recevoir la Révélation, il m’arrivait de ressentir peut-être quelque chose qui était le Saint-Nom mais sans le savoir et aujourd’hui, la différence est énorme !

Cette densité de présence, cette toute-puissance que je peux reconnaitre là est la preuve de son existence, si j’avais encore besoin d’une preuve ! Parce qu’entre la Grâce, la Guidance et la présence si forte que je ressens maintenant quand je pratique le Saint-Nom la journée,  ou quand je vois sa Lumière briller parfois de manière si intense en moi quand je médite et sa douce Musique qui carillone, il n’y a plus aucun doute sur cette force qui préside à tout et qui est la source de tout, qui est pleine d’amour mais d’un amour qui ne peut se comparer à rien du tout.

J’en suis sans voix et quand je repense à ma vie avant d’être pratiquante du yoga-originel et à aujourd’hui il n’y a pas photo !

J’ai la preuve tangible de la présence de Dieu, de son existence, de sa toute-puissance et de sa bienveillance, de sa douceur pour nous ses créatures. Cette conviction intime qui n’a rien d'intellectuel mais qui vient de la profondeur de l’âme, me permet de savoir que je vais vers Lui et aussi que c’est de là que je viens et là où je retourne. Ce n’est pas une théorie, un concept, quelque chose d’appris, de lu, de répété.

C’est quelque chose que j’ai «pris avec moi» par la pratique au fil du temps et des années passées à plonger ma Conscince dans le Saint-Nom. Elle est toute mouillée de Saint-Nom et elle comprend «de quoi il retourne» si j’ose employé ce langage. Il n’y a pas à réfléchir ni à mettre des mots, des phrases à apprendre quoi que ce soit. Il suffit de plonger sa Conscience dans le Saint-Nom et quand on en ressort, on a compris, on sait, on a cette Connaissance de là d’où on vient et là où on va et entre deux il y a ce processus de prise de conscience justement de sa présence, de notre destination. C’est tout simple, avec l’Agya on a le moyen de se rendre compte de cette puissance, de cette force, de comprendre dans le sens éthymologique de «prendre avec soi» et de s’en imbiber.

C’est le moyen, l’outil idéal, parfait pour ça et aussi très simple, d’une simplicité enfantine. C’est bien pour cela qu’on dit qu’il faut redevenir comme un enfant pour entrer au Royaume parce que c’est tellement simple.

Évidemment après il y a toutes les vertus spirituelles dont tu parles José, qui sont nécessaires pour avoir la bonne posture mais ses qualités se développent par elles-mêmes quand on pratique. En parler, y réfléchir, conceptualiser, imaginer ne sert à rien, c’est vain. Quand on pratique, on devient simple et humble par la force des choses.

La pratique est de faire…. De faire quoi ? Et bien encore une fois, de plonger notre Conscience dans cette Vérité qui est en nous, dans cette Paix, cette Béatitude, dans le Saint-Nom, de contempler sa Lumière briller.

Ce n’est pas très compliqué mais accepter de le faire, de le faire avec constance et sans se prendre la tête, accepter que quelqu’un nous guide et nous amène petit à petit à être dans la bonne posture qu’il faut avoir pour pouvoir voir sa Lumière et pouvoir plonger de plus en plus profondément en Lui n'est pas si évident pour celui en nous qui n'aime pas la Lumière (le faux-égo). Seul un maître peut nous y amener et ce n’est pas facile de se plier à cette condition d’avoir un maître et de suivre son enseignement.

C’est comme cela et quand on le fait depuis quelques années et qu’on s’aperçoit que ça marche drôlement bien et que le maître est d’une importance primordiale sur le chemin du retour à notre source et bien c’est fabuleux. Merci José d’être là et d’assumer ce dharma de nous guider même si parfois tu as l’impression de prêcher dans le désert, il y a des oreilles qui t’entendent et qui te sont reconnaissantes.

(juin 2017)

 

 

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie

Sri Hans Yoganand ji

 

 

Tag(s) : #bonheur, #méditation, #spiritualité, #yoga, #yogaoriginel, #conscience, #guide, #Lumière, #âme

Partager cet article

Repost 0