Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici un texte qui parle de la vie, de la conscience d'être en vie. Il s'agit d'avoir la Conscience au bon endroit pour vivre pleinement en trois dimensions. Alors quelque chose de magique se passe dans le creuset de la pratique du yoga-originel.

 

Avant de venir donner satsang, j’étais assise sur ma chaise habituelle, je méditais, on écoutait des chants dévotionnels et j’étais bien. Je n’avais ni trop chaud, ni trop froid, pas de soucis, tout allait bien. Et en venant m’asseoir sur ce fauteuil pour donner satsang juste en face du ventilateur, je m’aperçois que je suis encore mieux. Là je suis vraiment bien, le courant d’air est rafraîchissant.

Et bien, c’est pareil avec la pratique, quand je reviens à la technique du Saint-Nom et que je plonge ma Conscience en Lui, je suis mieux que quand je n’y suis pas. Pourtant, quand je ne médite pas pendant la journée, je ne suis pas forcément dans une confusion totale, je peux être bien aussi, dans une sorte d’entre-deux agréable.

Mais dès que je retrouve le Saint-Nom, je me rends compte que je suis au bon endroit, que je suis comblée que je peux vivre pleinement ma vie d’être humain sur terre. Ce n’est pas seulement une question d’être bien, heureux, d’être calme.

Ce n’est pas le principal quand on est pratiquant du yoga-originel, la méditation est le mode de vie qui a été prévu par notre Créateur pour que nous puissions être conscients de Lui, de sa présence, de la vie.

En étant consciente d’être vivante, tout change, bien sûr je vois les choses différemment, je ressens la vie différemment. Je suis consciente en moi et en dehors. Tout s’imbrique, la vie est en trois dimensions, être dans la méditation du Saint-Nom, c’est un plus comme tu le dis souvent José. On ne se prive pas de quoi que ce soit, bien au contraire, on y ajoute la dimension spirituelle et on vit une vie pleine, consciente.

C’est quelque chose de fondamental et on s’en rend compte quand on est dedans, on se rend compte que c’est comme ça qu’on doit vivre. C’est tout, ce n’est pas plus compliqué que ça. Évidemment, pour vivre comme ça, on a l’Agya avec ses trois pieds qui ne sont qu’une seule et même chose : nous permettre d’être conscient de Lui. Chaque pied apporte quelque chose de différent mais c’est toujours pour être rassemblé, pour être conscient et ainsi pouvoir vraiment profiter de la vie en étant au bon endroit.

Ça aussi, c’est bien différent. Quand on a des plaisirs sans le Saint-Nom, on en a toujours envie, de plus en plus besoin, on n’est jamais complètement et définitivement satisfait.

Avant d’avoir reçu la Révélation, je tentais de combler le trou qui était en moi par des plaisirs, et je me rendais bien compte que j’en voulais toujours plus même si je savais quelque part que ce n’était pas le bon moyen, je ne savais pas comment faire autrement.

Maintenant, en tant que pratiquant du yoga-originel, je suis d’abord pleine de Lui et satisfaite profondément. Le besoin fondamental est comblé et il n’y a pas d’autres désirs que d’être en Lui et après je peux profiter des plaisirs de la vie mais d’une manière différente et c’est là que je vois l’importance d’être consciente du Saint-Nom parce que ça remet tout en place.

Quand je n’y suis pas, le mental va dans tous les sens, on est éparpillé et la pratique nous permet de nous rassembler et cela remet tout en place. L’image du puzzle apparaît et on est tout émerveillé de ce qui se passe !

 

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand

 

 

Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #bonheur, #conscience

Partager cet article

Repost 0