Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les débuts d'une pratiquante du yoga-originel après quelques temps de pratique est le sujet de ce texte. La méditation formelle telle que pratiquée avec les techniques révélées et le Service qui est une méditation en action sont les sujets abordés. Pas facile de se mettre dedans !

 

Depuis le premier jour où tu m'as donné la Révélation, tu me répètes sans cesse : « just do it. fais-le, médite ». C'est la seule chose à faire et c'est tellement vrai.

Pourtant je te pose tellement de questions : comment il faut faire, qu'est-ce qui ne va pas, des problèmes, des difficultés, des doutes. Mais tes réponses se résument finalement toujours à ''just do it, fais-le, médite''.

« Quand tu es assise, concentre-toi, fais-le, médite, c'est tout et voilà. Il n'est pas nécessaire de se préoccuper de ses états d'âme, des conditions extérieures, des conditions intérieures, juste on s’assoie et on le fait. »

On peut se trouver mille raisons pour ne pas méditer.

Certains jours, on croit ne pas être capable de méditer assis et on se dit plein de choses : « je n'y arrive pas, je ne suis pas en forme, je suis trop énervée, je pense trop et ne peux pas calmer mon esprit, ça ira mieux demain ». On peut se trouver mille raisons pour ne pas méditer et tant qu'on se les dit dans la tête, eh bien effectivement on ne médite pas.

Je ne pratique pas depuis longtemps mais j'en ai déjà eu beaucoup de raisons pour ne soit disant pas arriver à méditer. Mais c'est n'importe quoi : il suffit de le faire, de se concentrer dessus et de ne pas écouter tout se qu'on se raconte. Ça marche.

Quand on se donne à Lui, ça marche.

Quand on se donne à Lui, qu'on s'abandonne à Lui et qu'on s'oublie un peu, qu'on arrête de penser à soi, ça marche. On est alors vide et l'on peut ressentir son Amour, on est dans sa Douceur, dans sa Paix dans sa Sérénité et on ne se rend même plus compte qu'il fait trop chaud ou qu'on a mal quelque part.

Quand on est en Lui, avec Lui, on est bien et comme tu disais aussi, dans un Satsang : ''si tu ne médites pas, tu ne vas pas aller mieux, alors médite''. Il n'y a rien de plus, rien d'autres à dire : « just do it, fais-le ». Sans te poser de question, fais-le : médite.

J'étais à l'extérieur de la pratique.

Au début de ma pratique, c'était comme si j'étais à l'extérieur de la pratique et que chaque fois je me disais : "il faut que je le fasse, il faut que je médite. J'ai encore oublié de méditer dans le Service, je l'ai encore pas fait". Mon point de vue était en dehors et je devais entrer dans la Méditation, autant que possible. Et puis un jour, je me suis rendue compte qu'en fait j'étais dedans et que j'essayais de ne pas en sortir.

C'était là une démarche opposée et c'est là que ma vie est entrée dans l'Agya vraiment. Je n'y étais pas forcément plus souvent qu'avant mais mon point de départ était diamétralement différent. J'avais la sensation d'être à l'intérieur, la Méditation était devenue mon état normal, mon état ''par défaut'' et je ''travaillais'' à ne pas en sortir. C'était un changement de posture radical, parce que notre vie doit devenir la Méditation : elle est vitale, comme de manger, boire ou dormir.

C'est ce qui fait ma vie, alors autant être dedans, tout le temps, jusqu'à ce que ça devienne automatique, que ma façon de vivre soit de rester le plus possible en Lui parce que c'est en restant en Lui qu'on peut réaliser la beauté et la réalité de la vie.

C'est en méditant qu'on peut comprendre.

C'est en méditant qu'on peut comprendre qu'Il est notre compagnon à chaque instant, chaque jour, qu'Il est vraiment là, présent, à s'occuper de nous. C'est en méditant. Si on ne le fait pas, on ne peut pas comprendre, on ne peut pas s'en rendre compte. Si on ne médite pas, ben… on n'est pas en Lui. C'est ça, il faut le faire, ''just do it''. Et c'est en s'exerçant qu'on y arrive, c'est en le faisant qu'on y arrive de mieux en mieux, de plus en plus.

C'est un peu comme un bébé qui apprend à marcher : au début, il tombe, il se relève, il essaie, il retombe, il recommence, il n'y arrive pas tout de suite. C'est pas évident d'apprendre à marcher ! Jusqu'au jour où il commence à marcher sur deux jambes et puis, pour finir, il s'aperçoit que c'est bien de marcher sur deux jambes que c'est facile et que c'est son état normal de marcher sur deux jambes.

C'est un peu pareil pour un Marcheur : au début c'est pas évident, on essaie tant bien que mal, on tombe, on se relève, on le refait et un jour on est debout, on marche sur les deux jambes et on s'aperçoit que c'est facile que c'est l'état dans lequel on doit être, l'état pour lequel l'être humain a été créé. C'est un état duquel on ne veut pas ressortir parce qu'on y est bien, parce qu'on est à la maison. C'est de cette manière qu'on peut remercier notre Créateur de nous avoir donné la vie, en lui offrant notre Conscience.

(juillet 2013)

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie

Sri Hans Yoganand ji

 

Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #bonheur, #méditation

Partager cet article

Repost 0