Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le yoga-originel est une pratique qui n'a pas besoin de théorie. Il suffit de pratiquer  les techniques de méditation qu'on nous a révélées. La compréhension qui vient alors après avoir plonger sa Conscience dans la Vérité en soi est vraie car elle ne vient pas du mental.

 

 

Sur la voie tout compte fait, nous avons un vocabulaire qui nous est propre avec des définitions qui ne sont pas toujours celles utilisées par des personnes ne pratiquant pas notre yoga.

On parle de non-agir, de Saint-Nom, d'humilité et d'autres choses et finalement on a peut-être tendance aussi transformer tout ça en concepts et à oublier que sur la Voie de la liberté, il n'y a pas de théorie, il n'y a rien à apprendre. Il faut juste pratiquer les techniques, observer l'Agya, s'effacer, s'oublier, se donner à Dieu, faire l'éponge comme je disais ce matin. On peut juste se laisser aimer, il n'y a pas forcément besoin de comprendre ce qui se passe.

Ce n'est pas interdit de comprendre, mais quand cette compréhension vient d'abord de l'intérieur quand on a médité et qu'elle remonte à la surface de la Conscience. comme une bulle sans passer d'abord par le mental, c'est très bien mais ce n'est pas obligé.  Ce n'est pas ça qui fait la pratique parce qu'il suffit de le faire sans se poser de question.

On a tellement besoin et envie de comprendre, de tout disséquer, de tout mettre dans des cases mais comme on disait l'autre jour avec José, on ne peut pas mettre la Voie dans des cases : une religion, un yoga, un chemin spirituel, c'est plus bouddhiste, ou chrétien ou quoi encore on ne peut pas parce qu'elle ne s'explique pas par le mental, elle se vit.

La Vérité qui est à l'intérieur de nous, qu'on peut trouver, qu'on peut vivre, à laquelle on peut s'unir, ça se pratique, ça ne s'explique pas. On ne peut pas la comprendre comme ça de l'extérieur, il faut la vivre.

C'est une pratique individuelle que chacun doit faire pour soi, qu'on ne peut pas faire à la place de l'autre. On ne peut pas non plus obligé, forcé quelqu'un à aimer être dans le Saint-Nom, dans la Paix, dans l'Amour. On ne peut pas forcer quelqu'un à se donner. Ce n'est pas possible parce que c'est très personnel, c'est le destin de notre propre âme pas celle de l'autre.

Il faut avoir envie d'être aimé par Dieu, ça parait tellement aberrant parce que l'Amour qu'on peut ressentir est tellement infini, tellement inconditionnel qu'on se demande pourquoi on pourrait ne pas en avoir envie. Pourtant, c'est vrai quand on pratique, quand on est dans le Saint-Nom et qu'on ressent sa Douceur, ces bouffées d'Amour, de Joie, il peut arriver qu'on se dise mais pourquoi est-ce que je Le quitte, pourquoi est-ce que je n'y reste pas c'est tellement fantastique que je veux y rester tout le temps.

Et puis on en sort, évidemment, et là on oublie un certain temps que c'était si beau et si parfait et puis on y retourne parce notre âme en a tellement besoin et là on se retrouve à nouveau dans cet état merveilleux de béatitude. Et plus on y va, plus on en a envie et plus on est … j'allais dire copain-copain avec la béatitude et plus c'est facile et automatique.

On se rend compte qu'on a besoin de cette union tout autant que de respirer, de boire et de manger.

En fait, tout ces mots et ces explications ne servent pas à grand chose, pourtant je suis bien mal placée parce que lorsque je comprends quelque chose par la méditation, je m'en réjouis et je suis bien contente, et ça me fait avancer, approfondir il n'y a pas de doute mais je crois que c'est à double tranchant et on peut facilement s'entourer de concepts qui sont vains et qui nous mènent à rien.

Au final, c'est simplement méditer, se donner. Quand on est assis devant la Lumière, on ne doit pas se dire : elle est comme ci ou comme ça, c'est le mental supérieur ou inférieur qui médite qu'est-ce qu'on en a à faire ? À ce moment-là, il faut juste être en pranam devant elle sans pensée, la contempler humblement. Plus aucune explication, aucun mot, aucune pensée ne peut nous aider à nous unir à elle. Il faut accepter de ne plus rien savoir et de ne rien faire juste la contempler.

C'est ça la pratique, elle est pratique.

(mai 2014)

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie

Sri Hans Yoganand ji

 

Observez l'Agya

Non-agir

Lézarder à sa Lumière

 

 

 

Tag(s) : #bonheur, #méditation, #spiritualité, #yoga, #yogaoriginel, #concept

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :