Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cette pratiquante du yoga-originel a l'air de préférer la douceur du dedans ! Ce serait cette même douceur qui nous accompagne jusqu'au delà de la mort ? Elle se sent rassurée face au moment fatidique. En attendant, la vie est belle en ayant la Conscience au bon endroit !

 

Quand je me lève le matin, j’ai le choix de me laisser happer par le monde extérieur et mes pensées. J’ouvre la fenêtre, il pleut alors je ne suis pas contente, il fait beau alors je suis contente. J’ai de bonnes nouvelles, je suis heureuse et si j’ai de mauvaises nouvelles, je suis malheureuse. J’ai le choix de me laisser mener par mes ressentis, mes émotions, mes sentiments, par tout ce qui est extérieur.

Ou j’ai le choix de rester centrée dans cette douceur qu’il y a en moi toujours et dans laquelle je peux rester autant qu’il me plait et profiter de cette paix tout en vivant ma journée normalement. À chaque fois que je suis prise par ce qui m’arrive, je peux revenir au centre dans cette Douceur.

C’est ce que je faisais aujourd’hui quand des pensées un peu négatives commençaient à poindre le bout de leur nez, et bien je revenais à la technique de méditation du Saint-Nom ce qui me permettait d’être dans cette conscience de la béatitude, dans ce bonheur que je porte en moi tout le temps quels que soient les nuages ou la tempête qui peut agiter mon mental et me perturber.

La paix et la douceur sont toujours là et c’est moi qui est le choix d’y aller ou de préférer me laisser emporter par ce tourbillon de souffrance. Au contraire, je peux dire non, je préfère être dans l’œil du cyclone où il n’y a rien… en apparence.

Je peux décider à chaque instant d’être dans ce cocon de douceur et agir depuis là, en étant dans cet état d’esprit, c’est nettement plus efficace et agréable de vivre quand on a la conscience en face des trous, qu’on part du bon point en soi. C’est plus facile, plus beau et bien plus harmonieux.

Quand on n’est pas complètement aveuglé par ses émotions par exemple, toute cette confusion, qu’on a du recul qu’on est dans le Saint-Nom, alors la Conscience prend les manettes et on voit clairement, on entend clairement, on comprend clairement, on écoute, on voit la globalité des choses, les effets de ce que l’en dit et fait. On est dans une harmonie, une beauté, une perfection qui nous porte et nous amène au lendemain et finalement au but final.

Je pense à ce que quelqu’un me disait tout à l’heure sur FB, il me disait que nous avions le même but, lui dans sa religion et moi sur la voie de la liberté, mais des chemins différents. Bien sûr, nous avons tous le même but, nous allons mourir un jour, c’est certain.

Le but est peut-être aussi de se préparer à ce moment de passage et de le vivre de le mieux possible.

Je ne sais pas ce qui m’attends à ce moment-là et pourtant quand je médite et que je ressens cette présence du Saint-Nom, je sais qu’il sera là aussi au moment fatidique.

Ce n’est pas un savoir théorique, une croyance mais le résultat de la fréquentation assidue du Saint-Nom tous les jours par l’observance de l’Agya. Ce vécu quotidien me donne cette connaissance de sa douceur, de sa Lumière et c’est merveilleux d’être tous les jours avec Lui, d’être consciente de cette force qui me donne la vie et de pouvoir être consciente de Lui, c’est ce qui me faut en tant qu’être humain et je le reconnait à force de pratiquer.

C’est cette constance, cet approfondissement dans la pratique qui me permet d’avoir cette connaissance intime du Saint-Nom et de sa présence aussi au moment de la désincarnation et c’est très rassurant !

Ça enlève bien des peurs, et connaître cet Amour qui est là et qui sera là, c’est libérateur !

 

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie

Sri Hans Yoganand ji

 

Le doudou spirituel

Réussir sa vie

Votre liberté

 

 

 

Tag(s) : #bonheur, #méditation, #spiritualité, #yoga, #yogaoriginel, #harmonie

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :