Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Voici un satsang qui a été donné à l'occasion de la Révélation des techniques de méditation du yoga-originel. L'aspirante qui a été initiée va maintenant pouvoir pratiquer de la même manière et faire aussi cette expérience relatée dans ce texte.

 

Tu m’as demandé M. toute à l’heure pourquoi je m’appelais sourire intérieur et d’où venait ce nom. Je t’ai raconté que j’avais ressenti comme un sourire intérieur, quelque chose qui s’ouvrait au niveau de la poitrine quand j’étais aspirante à la Révélation des techniques de méditation du yoga-originel et depuis lors ce sourire est toujours présent. Il me porte dans la journée, dans ma vie quotidienne et j’aime tellement ressentir !

Quand ce sourire s’ouvre dans ma poitrine, c’est tellement merveilleux, indépendant de ma volonté ! Ça se fait tout seul, c’est la manifestation du Saint-Nom et je me sens tout émue, heureuse, pleine d’une joie indescriptible quand je ressens ce sourire qui parfois prend toute la place et devient un cocon de douceur et d’amour dans lequel je peux me laisser aller tout en vaquant à mes occupations.

Il y a des activités plus propices à cet état comme faire la vaisselle ou le ménage parce qu’on n’a pas besoin de réfléchir, on peut s’abandonner au Service, à la dédication en faisant du mieux possible ce qu’on fait en offrant nos gestes et notre conscience au Saint-Nom par la technique de méditation du même nom.

C’est un moment toujours privilégié de relation intime avec le Saint-nom quand on a ce genre d’activités qui ne prend pas trop notre attention. On peut alors se tourner un peu plus vers l’intérieur. Ces activités ménagères sont souvent considérées comme peu gratifiantes mais c’est une erreur car c’est l’occasion de pouvoir se donner à Lui tout en agissant. Ce n’est pas comme dans la méditation formelle où on est que centré sur Lui.

Pendant la journée, il faut bien assumer son dharma, ses responsabilités, ses devoirs, vivre sa vie, et quand on peut avoir des moments de ce genre-là, il faut en profiter. Fermer les yeux un moment, méditer comme José nous l’a montré pendant la Révélation, et se jeter dans la dédication, accomplir nos gestes de manière harmonieuse et aimante, dévouée. Ce n’est que le repassage ou la vaisselle mais tu ressors de là pleine d’amour, de sérénité, de cette joie, de cette béatitude en un mot, qui te remplit et qui te permet de continuer dans ta journée à faire ce que tu as à faire à des moments où tu ne peux pas être autant attentive au Saint-Nom à cause de toutes sortes de facteurs extérieurs.

Mais à chaque fois que tu pourras profiter des occasions qui te sont données de plonger ta Conscience en Lui comme tu viens de l’apprendre, tu pourras te gaver de cette béatitude, baigner dedans.

Elle me porte, me remplit, me comble, c’est même plus encore ! Ça déborde de Saint-Nom, de Lui et après je me sens tous heureuse, prête à partager cet Amour en donnant satsang comme maintenant ou en écrivant.

Ce bain de béatitude le plus souvent possible… on a des occasions dans la journée même si on ne les prends pas toutes mais à force de pratiquer la technique du Saint-Nom avec constance, on y arrive.

On n’a pas à écouter ses propres jugements sur la pratique, on ne sait pas ce qui se passe par en dessous et l’essentiel est au fond. Ce qui compte pour nous Marcheurs sur cette voie de la liberté est de rester dans l’observance de l’Agya.

Certains jours sont plus difficiles et d’autres plus faciles, on est plein, on déborde et on est toute la journée immergée dans le Saint-Nom !

Il faut profiter, prendre à pleines brassées l’Amour qu’il nous donne avec reconnaissance en baissant les armes, avec humilité.

 

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie

Sri Hans Yoganand ji

Ratisser, laver, repasser son esprit

Rester au milieu

Le vrai nom de Dieu

 

 

 

 

Tag(s) : #bonheur, #méditation, #spiritualité, #yoga, #yogaoriginel, #Saint-Nom, #Révélation

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :