Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ce qui compte est la transformation qui se passe à l'intérieur de soi permettant de s'unir plus profondément à la part de divin toujours présente en chacun de nous. Le sujet de ce texte parle de cette transformation sur la durée grâce à la pratique du yoga-originel.

Il n’y a rien de mieux que de se sentir la créature de son Créateur, le bébé dans les bras de son père, l’être humain entre les mains de Dieu. On a vraiment la sensation d’être au bon endroit quand on a ce regard bienveillant de sa Présence qui nous accompagne posé sur nous. On sait qu’il est là et qu’il nous mène au bon endroit et qu’en ouvrant les poings en se laissant faire, on est dans le flot de l’harmonie et de la Perfection.

Nos vies s’en ressentent parce qu’elles deviennent harmonieuses et belles. Tout comme le regard que je porte sur la vie, sur le monde, il est plus beau, plus clair et forcément je peux voir l’harmonie et la perfection qui se dégagent de la création. C’est un cercle vertueux qui me permet d’approfondir ma Conscience et ma relation au Saint-Nom en moi.

C’est quelque chose de merveilleux sur cette voie qui ne finit pas !

Quand on débute sur cette voie, on a aucune idée, absolument aucune idée de ce qui peut se passer en nous. On est aveuglé et le mental ne peut pas comprendre. Petit à petit l’oiseau fait son nid et la transformation profonde se fait. On ne le remarque pas tout de suite mais après un certain temps quand on se retourne, on voit la différence de conscience, le regard a changé et on en est tout étonné. Pour ce qui me concerne, j’en suis tout heureuse aussi.

La vie est tellement plus belle qu’elle ne l’était avant que je reçoive la Révélation et que j’observe l’Agya.

Cette Connaissance, ce savoir, ce feeling du Saint-Nom, l’écoute de la Musique intérieure et la contemplation de la Lumière intérieure, c’est fabuleux ! Quand on est sur la voie de la liberté, on sait, ce n’est pas pour rien qu’on parle de la Connaissance.

Cette Connaissance, elle efface les questions, plus on fréquente cette Vérité en soi et plus on s’aperçoit que les questions sont inutiles, vaines. On n’en a plus, on n’a plus de raison d’avoir des questions parce qu’on sait, on sait intimement, on a la réponse à toutes les questions d’ordre spirituel.

Ce n’est pas une connaissance qui vient de la réflexion, du mental, de l’intelligence. Quand on est devant la Lumière, elle éclaire l’esprit et la compréhension remonte à la surface de la conscience.

C’est une question de pratique et de faire, de marcher sur cette voie, d'observer avec constance l’Agya.

Quand tu parlais de constance au début, cela me paraissait évident sans plus, mais je vois bien que la constance est essentielle. C’est comme ça qu’on reste dans la Grâce, dans la Guidance, au milieu du chemin et que de ce fait, la transformation intérieure peut se faire et c’est ce qui compte.

C’est sur la durée, sur la distance, c’est une pratique où on n’arrête jamais d’approfondir,  d’aller plus loin dans l’union avec le Saint-Nom mais c’est à condition de le faire, d’être dans une posture d’humilité où on veut bien admettre qu’on a encore à apprendre, à faire, à continuer. Si on s’arrête, la roue s’arrête.

Je suis toujours étonnée de constater ce qui se passe à l’intérieur et c’est vraiment merveilleux.

(février 2017)

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand

Se taire et changer son regard

Renaître à l'enfant intérieur

Story-telling

Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #bonheur, #conscience, #vérité, #humilité

Partager cet article

Repost 0