Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Si on veut connaître l'union avec la part de divin qui est soi, il ne sert à rien d'en parler, de discuter ni de croire mais l'expérimenter intimement.  Le témoignage puissant de cette découverte profonde par la pratique du yoga-originel est le sujet de ce texte.

 

Quand je méditais à l'instant avant de donner satsang, je ressentais une douceur incroyable, cette douceur du Saint-Nom que je connais bien.

Je constatais d'ailleurs cette après-midi que quand on parle d'approfondissement de sa Conscience sur cette voie de la liberté, on ne sait pas de quoi on parle. On ne peut pas le savoir tant qu'on ne l'a pas vécu. On peut discuter, avoir un avis mais cela reste du domaine conceptuel.

 
Je me souviens d'une époque où la liste de mes croyances était très longue à propos de la spiritualité, du Saint-Nom, sur ce que pouvait m'apporter la Voie de la liberté et de la pratique de son yoga-originel. Je croyais tant de choses !
 
Mais ce que je vis maintenant dans la méditation, le Service et le satsang après quelques années de pratique ne correspond pas du tout à ce que je croyais.
Quand on croit, on est dans les concepts même s'ils devaient être justes, ce sont des concepts, c'est rien, du vent.
 
C'est en pratiquant, en faisant qu'on comprend et cet approfondissement n'est pas ce que je croyais ni ce que j'espérais, ni ce que j'imaginais ou pensais, ni ce que je voulais ou désirais. Tout ça, c'est du vent, de la vanité, des concepts.
 
La seule chose qui soit concrète est l'expérience personnelle. Avec la durée de la pratique à force de plonger sa Conscience dans la Béatitude, on y va de plus en plus profondément et on découvre au fur et à mesure notre vraie nature.
 
Comme je te disais hier soir José, cette Douceur du Saint-Nom n'est pas nouvelle, mais l'expérience est différente, plus intense, plus dense, plus profonde mais ça ne s'explique pas, ça se vit. Et je suis sûre que ce que tu vis toi, José est bien différent de ce que je vis moi mais qu'importe.
 
Y réfléchir n'apporte rien alors autant ne pas le faire, autant laisser de côté tout ce qu'on peut fabriquer avec notre mental : croyances, pensées, espoirs, désirs, impressions, c'est complètement inutile et même c'est un obstacle à l'approfondissement de notre Conscience.
 
Je me rends de plus en plus compte qu'en attachant aucune importance à mes pensées quand je médite, je découvre une nouvelle dimension. J'en suis souvent bouleversée, pleine de gratitude, motivée à continuer sur ce chemin, à rester debout sur cette voie parce que je sais que je suis au bon endroit.
 
(novembre 2016)

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand

Ma base référentielle intérieure
Vivre ou rêver
Ouvrir les yeux
Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #vérité

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :