Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Quand on veut se reposer dans la Paix intérieure, il faut rassembler sa Conscience, la ramener au centre de soi. Ce texte raconte l'expérience vécue qui est possible par la pratique du yoga-originel et ses techniques de méditation en action et en statique.

 

Faire la technique de méditation du Saint-nom, je peux vraiment me reposer en Lui. C’est le repos, on arrête d’être écartelé dans tous les sens, de penser à un truc ou à un autre, de réfléchir à échafauder des choses, à supposer, à avoir peur, à s’inquiéter, à se cristalliser sur quelque chose et puis finalement à être complètement éclaté, écartelé dans tous les sens et ça fait mal, on a mal, on souffre, on est pas bien, on ne sait plus où on est, on ne sait plus rien, on mélange tout.

Quand on est ainsi éparpillé, chaque morceau est un voile qui nous bouche la vue et l’accès à cette Paix intérieure et c’est dommage. Quand on connait la technique du Saint-Nom et l’Agya dans son ensemble, on a cette possibilité d’être en tout temps dans ce repos, dans cet abri, dans ce refuge, sur ce rocher qui est en nous.

 
Dans cette grotte qui est tout au fond de nous… enfin pas si tout au fond, elle est juste sous la surface mais c’est la surface qui peut être épaisse, la Paix est là 24/24 et il suffit d’y plonger sa Conscience, d’être conscient, de se rendre compte, de porter son attention sur elle et déjà on est en dessous de la surface. Ce n’est pas loin ni compliqué mais il faut savoir comment faire.... surtout s'y on veut y rester et approfondir cette relation.
 
Depuis que j’ai reçu la Révélation des quatre techniques de méditation de la voie de la liberté et que je connais cette évidence, ma vie a changé du tout au tout, c’est un virage à 180 degrés que j’ai fait entre l’état dans lequel j’étais à l'époque pour vivre ma vie et l’état de conscience dans lequel je suis aujourd’hui pour vivre ma vie sont diamétralement opposés !
 
Et tout ça parce que je connais le moyen d’être dans cette Paix, parce que je connais le Saint-Nom et que je peux rassembler ma Conscience. Quand on est écartelé, on ne sait plus où on en est et avec cette technique, on peut rassembler tous les morceaux éparpillés de notre conscience dans ce centre et la garder dans le canal du Saint-Nom et par là même, on est dans le repos, dans cette paix qui nous fait tant de bien qui nous apporte la pleine satisfaction. Quand on est dedans, on sait qu’on est au bon endroit.
 
 
Ce n’est pas simplement parce qu’un tel l’a dit, ou parce que des milliers de gens le croient ou le disent ou parce que c’est écrit quelque part. Non, quand on est dedans, on se rend compte, on sait que c’est là qu’on est au bon endroit et par la même occasion qu’on fait ce qu’il faut puisqu’il faut méditer pour y être. On sait que cette méditation-là dans cet état d’esprit, dans cette posture intérieure est la bonne.
 
 
Après, c’est de cette manière qu’on peut vivre notre vie, traverser notre existence en sécurité, on est à l’abri et on sait qu’on peut toujours revenir là, dans ce noyau, ce centre et y être accueilli à bras ouverts (par le Saint-Nom) ! On y retrouve notre Père, on retrouve l’Essence et ce qui nous faisait peur a disparu parce que ce n’est plus une croyance mais une connaissance.
 
Il n’y a plus de raison d’avoir peur et quand nos vies ne sont plus menées par des peurs, on est libre, on se sent libéré et on peut profiter de cette vie ! On est heureux, soulagé, on commence à pouvoir redécouvrir cet enfant qui est en nous et à profiter de cette vie comme un cadeau et non plus comme un pensum de souffrances.
 
On ne court plus après des désirs, après tant de choses et à être frustré de ne pas pouvoir les assouvir, à être amer, à se vexer pour un rien, à être susceptible, pris dans des concepts sans même sans rendre compte. On est complètement aveuglé. Je le sais, c’était ma vie avant pendant de longues années.
 
Aujourd’hui, je vois clair, ce n’est pas une vision qui vient de choses apprises, mais elle est devenue claire à force d’enlever les voiles, à force de nettoyer les lunettes de l’illusion. Je sais comment faire pour écarter les concepts, les avis inutiles, les idées préconçues, les a-priori et autres choses du même genre qu’on appelle vanité qui m’empêche de voir bien avec lucidité, avec discernement, simplicité les choses, le monde et la vie tels qu’elle sont.
 
C’est une libération tellement essentielle et fondamentale que quand on a vécu ça on ne veut plus revenir en arrière, c’est tellement ce dont on a besoin mais on ne le savait pas avant et quand tout d’un coup on s’en rend compte, on comprend par la pratique et la fréquentation du Saint-Nom, de sa Paix, de la Béatitude, on est éberlué, on est submergé par la Grâce, par cette évidence, par cette Lumière et on tombe à genoux. Quand on tombe à genoux, c’est Lui qui nous relève.

(juin 2015)

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand

Le Saint-Nom existe, je l'ai rencontré
Le vrai nom de Dieu

Tu reconnaitras l'arbre à ses fruits
Tag(s) : #spiritualité, #yoga, #yogaoriginel, #paix, #bonheur, #Saint-Nom, #spirituality, #spiritual

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :