Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Il y a des vertus spirituelles fondamentales qui se développent d'elles-mêmes à force de pratiquer le yoga-originel : la soif, L'humilité, le lâcher-prise, la constance, la simplicité, la confiance. Dans ce texte, il s'agit de la confiance que cette pratiquante ressent. 

 

La confiance est la pièce centrale de ma pratique en ce moment. Je découvre, re-découvre, j’approfondis cette confiance qui a grandi au fil des ans et de la pratique. Je me rends compte que cette confiance est fragile, mais importante, essentielle. On ne l’invente pas ! Elle vient d’elle-même à force de pratique, de lâcher-prise, de détachement, à force de se rendre à l’évidence qu’en ayant confiance, ça marche.

On peut faire confiance au Saint-Nom, évidemment d’un point de vue conceptuel, cela semble évident mais quand il s’agit de lâcher-prise, de se détacher, de pratiquer la technique du Saint-Nom quand on se sent vexer, quand on psychote, quand il s’agit d’avoir confiance en ton enseignement José, de te faire confiance quand tu nous fais des remarques qui sont pour notre bien, pour qu’on se remette en question et qu’on approfondisse notre relation au Saint-nom, à cette Paix qui est en nous. Même si parfois, on ne comprend pas tout de suite et on réagit sous l’emprise d’un faux-égo vexé.

Faire confiance en l’Agya, que l’observance de l’Agya est suffisant. Faire confiance que c’est l’ensemble de ces trois pieds qui nous permet d’approfondir notre conscience et de marcher droit sur ce chemin qui nous mène au but final.

La confiance est sous-jacente à toute notre vie de premie. Je le découvre de manière plus évidente et plus claire. J’ai envie de me jeter à corps perdu dans cette confiance et de Lui faire confiance les yeux fermés, c’est ça s’abandonner à Lui tout simplement.

Quand on arrive à remettre en place toutes ces pièces de compréhension éparses qui nous viennent au fil de la pratique, tout d’un coup, elles se mettent ensemble puis gonflent comme une pâte à pain et prennent une autre dimension.

Cette confiance émerge à nouveau et cela va me permettre maintenant d’avancer encore un peu sur ce chemin qui mène à Lui. Je le sais, je le comprends, le vois que c’est une clé importante dans notre relation au Saint-nom. Sans lui faire confiance, c’est plus difficile, on se reprend, on se retient.

Si on pense que c’est par soi-même qu’on va y arriver, qu’on est capable, c’est un manque de confiance et au contraire, quand on a confiance, on Le laisse faire et on lui remet notre vie, notre pratique et c’est Lui qui s’en charge. Il ne nous reste qu’à observer l’Agya avec humilité.

Sans  rien en ajouter, ni enlever, je le dis souvent en ce moment parce que cela n’était pas si évident pendant toutes ces années parce que j’en rajoutais toujours beacoup.

Voila, c’est le chemin d’une premie au fil de la pratique et aujourd’hui, j’ai ce besoin de Lui faire totalement confiance.

 

Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie

Sri Hans Yoganand ji

 

Foi n'est pas croyance

Simplicité, humilité, constance

La posture intérieure

Tag(s) : #bonheur, #méditation, #spiritualité, #yoga, #yogaoriginel

Partager cet article

Repost 0