Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Se remettre en question et simplifier sa vie est un travail constant de tous les jours pour rester au milieu du chemin sans se laisser happer par un ego spirituel qui nous entraîne hors de notre centre. C'est le sujet abordé simplement par ce texte.

 

 

Ces derniers temps il y a plein de choses qui changent dans ma vie de premie1) d’ashram. Ce n’est peut-être pas visible extérieurement mais ce n’est pas le plus important.

En fait j’ai la sensation de simplifier ma vie en lâchant prise. Elle est déjà bien plus simple qu’elle ne l’était il y a quelques années et sans doute beaucoup plus simple que si je vivais en dehors de l’ashram.

Si on n’y prend pas garde, on recommence à se compliquer la vie, c’est toujours bon de faire le ménage aussi dans son quotidien et dans sa tête. De se remettre en question tout le temps et de voir ce qui est superflux dans ses activités bien sûr mais aussi dans ses pensées, dans ses croyances, dans ses concepts, ce qui est vain, ce qui se fait par habitude ou poussé par un faux-égo qui veut absolument pousser une premie d’ashram là où elle penche.

Si c’est le dévouement, alors il en fera trop au détriment de la pratique. Il y a un juste équilibre à trouver et à garder. Je marche sur la voie du milieu et le milieu est pour tout. Ma vie quotidienne n’était plus dans l’harmonie avec cette manière de vivre ma vie de premie d’ashram et je vois bien que j’ai lâcher pleins de choses à l’intérieur. Des attachements, de concepts que j’avais accumulés en vivant cette vie à l’ashram et je vois bien que je suis en train de simplifier, d’élaguer et c’est vraiment pour un mieux.

Ce qui est vrai dans ce cadre de l’ashram est vrai aussi à l’extérieur. Quand on se simplifie, quand on essaie d’éliminer ce qui est en trop dans nos vies, on s’aperçoit que finalement on touche un peu plus à l’essentiel et si on est pratiquant du yoga-originel, on voit qu’on peut faire de la place pour la pratique, pour le Saint-Nom et Le mettre en premier.

Mettre le Saint-Nom en premier a toujours été mon ambition, être d’abord dans le Saint-Nom. J’ai la sensation actuellement de faire table rase, de tout remettre à zéro, de réinitialiser et de repartir sur une nouvelle marche sur ce chemin en étant propre comme un sou neuf. Nettoyée de ses résidus qui reviennent et repoussent sans cesse et il est nécessaire, je le vois bien, de revenir au Saint-Nom bien sûr et en s’arrêtant parfois pour se remettre en question car on part facilement dans une mauvaise direction.

J’ai dû ramener ma manière de vivre à la simplicité, à l’union avec Lui. Il ne s’agit pas simplement de jeter par la fenêtre toutes ses affaires ! J’ai prononcé des vœux monastiques et j’ai déjà « jeté » à ce moment-là tant de chose extérieures et intérieures, il y a comme un cycle qui fait qu’on accumule à nouveau et qu’il est bon de se détacher à nouveau de ses concepts même s’ils peuvent sembler justes. On n’en a pas besoin pour pratiquer.

On est si facilement happer par l’égo spirituel qui nous mène par le bout du nez et on ne se rend pas compte et finalement à force de pratiquer, par la Grâce et par ton enseignement José, j’ouvre les yeux et je vois bien qu’il faut toujours se remettre à zéro.

1) premie : amoureux de Dieu et quatrième degré de pratique du yoga-originel

(juin 2017)

 Satsang sur le même thème écris par le guide de la voie Sri Hans Yoganand

Un monde parallèle

Effeuillez l'artichaut

Simplicité, humilité, constance

Tag(s) : #yogaoriginel, #yoga, #spiritualité, #bonheur, #ego, #simplicité

Partager cet article

Repost 0